Personnel médical observant le visiteur de www.penimaster.fr ou discutant

Rapport médical du Prof. Dr. Gottfried Lemperle relatif à PeniMaster®PRO

L’utilisation du PeniMaster PRO en cas d’opérations d’allongement et d’élargissement du pénis

Au cours de mon exercice en tant que chirurgien plastique à l’hôpital Markus de Francfort entre 1971 et 1994, nous avons créé un centre Transgenre spécialisé principalement sur les constructions de pénis chez les patients transgenres féminins. Au cours de la période qui a suivi à l’Université de Californie à San Diego, j’ai été confronté aux problèmes d’élargissement du pénis à l’aide d’implants tubulaires en silicone (Elist Penile Implant) à Los Angeles ou d’injections sous la peau du pénis à l’aide d’un produit brésilien (Metacrill) par le Dr. Casavantes à Tijuana.

Je considère l’utilisation d’un extenseur pénien, donc d’un appareil externe qui permet d’étendre le pénis pendant une période prolongée, comme utile afin d’améliorer le résultat d’une opération ou en fin de compte pour le garantir, en particulier en cas de complications. L’extension du pénis pendant plusieurs heures par jour et pendant plusieurs mois conduit par exemple à une détente significative du tissu. Logiquement, le pénis présente au moment de l’opération sa longueur naturelle maximale, raison pour laquelle l’implant en silicone le plus grand possible est utilisé. C’est en général le souhait du patient.

Les résultats sur 400 patients du Dr. Elist montrent cependant également (voir ma conférence « Agrandissement du pénis à l’aide de l’implant en silicone Elist ou d’un matériau de remplissage PMMA permanent »), que suite à un implant en silicone, 3,4 % des cas présentent des inflammations, si bien que l’implant a dû être retiré chez 2 % des hommes pendant au minimum trois semaines. Au cours de cette période, le pénis s’atrophie considérablement en raison des réactions de cicatrisation et de la rétraction des capsules et ne peut être à nouveau étendu que difficilement à l’aide d’un nouvel implant lors de la correction a posteriori. Le port d’un extenseur au cours de cette période empêche dans une large mesure la rétraction du pénis et permet un deuxième résultat à peu près équivalent.

Un extenseur empêche aussi, après l’injection d’un matériau de remplissage PMMA, des inégalités ainsi que des déplacements indésirables causés par un passage d’une position d’immobilisation en position d’extension, avant que les micro-implants ne soient bien fixés sur la tige. En interaction avec des médicaments qui évitent les érections nocturnes (Clonazepam 1 mg ou Proscar 5 mg le soir), un extenseur maintient le pénis à l’état étiré à une longueur constante et remédie à ce problème.

Il n’existe aucune alternative à l’utilisation d’un extenseur de pénis dans les domaines d’application décrits. Mais pour se prêter à la préparation et au suivi opératoire, celui-ci doit présenter un haut confort de port afin qu’il puisse être appliqué suffisamment longtemps. Les extenseurs qui exercent une force de traction sur le pénis au moyen de tiges, d’un système de sangles ou de poids sont généralement fixés derrière le gland par une bride en caoutchouc. Un écrasement douloureux du pénis peut alors se produire et la circulation sanguine jusqu’au gland peut être réduite. Ceci a pour conséquence de devoir retirer un tel extenseur après une période de traitement relativement courte.

Après la pose d’un implant en silicone Elist dans le pénis, aucun extenseur avec fixation par bride ne peut être placé en raison de sa fixation sous le gland. Le seul extenseur actuel utilisant exclusivement le gland comme transmission de la force de traction sur le pénis possède à la place de la bride une cloche de dépression semblable à un préservatif servant de système de contact.

Pour exercer une dépression aussi faible que possible sur la peau sensible du gland de la verge avec de telles cloches pour gland, le préservatif spécialement conçu pour le gland doit être ajusté à la forme anatomique du gland de la verge afin d’obtenir une fixation douce d’un point de vue physiologique et adhérente sans distension ou déformation du gland. En effet, des douleurs lors du port ou des effets secondaires tels que des boursouflures sur le gland entraînent l’arrêt temporaire du traitement par extension.

Lire la suite

Prof. Dr. Gottfried Lemperle

Curriculum Vitae du Prof. Dr. Gottfried Lemperle

En tant qu'autorité en chirurgie plastique, le Professeur/Docteur Gottfried Lemperle a grandement contribué à la médecine sur le terrain. Il a écrit plus de 250 publications scientifiques, il est co-auteur de plusieurs livres et a édité un certain nombre de manuels sur la chirurgie plastique et esthétique. Le Docteur Lemperle a également conduit plus de 600 présentations scientifiques et mis en scène 12 films et vidéos scientifiques sur les nouvelles méthodes opératoires en chirurgie plastique. Pendant plus de 20 ans, le Docteur Lemperle a enseigné à l'Université de Francfort en Allemagne, et il a également été Professeur de Clinique volontaire à l'Université de Californie, San Diego, depuis 1998.

Il a reçu la Médaille Dieffenbach remise par la Société Allemande des Chirurgiens Plastiques, Reconstructeurs et Esthétiques en 2010 et il est l'auteur de travaux remarquables en chirurgie plastique. Parallèlement à son activité d'enseignant à l'Université de Francfort et à celle de Résident en chef, puis de Chef du Département de Chirurgie Plastique de l’Hôpital St. Markus, le Docteur Lemperle a contribué à de multiples stratégies opérationnelles sur le terrain. Ses innovations incluent des techniques de reconstruction du sein et la correction de malformations faciales comme la fente palatine, entre autres avancées en chirurgie plastique.

En Allemagne, il a été élu l'un des meilleurs spécialistes en chirurgie plastique dans le pays et est l'auteur de plusieurs livres et articles dans les revues scientifiques sur la chirurgie plastique.

En 1979, le Docteur Gottfried Lemperle a fondé Interplast Germany e.V. Il s'agit d'une organisation à but non lucratif qui effectue gratuitement des interventions de chirurgie plastique sur des patients, sélectionnés dans les pays en développement, qui souffrent de conditions pouvant être corrigées par la chirurgie. Depuis cette date, le Docteur Lemperle a réalisé plus de 30 missions d’Interplast dans plusieurs pays à travers l'Asie et l'Afrique. Il est membre d’honneur de l'organisation et continue à offrir bénévolement ses services. En 1997, le Professeur Lemperle a été honoré de la German Bundesverdienstkreuz 1. Klasse (Croix fédérale du Mérite)..

Également impliqué dans l'industrie de la biotechnologie esthétique, le Docteur Gottfried Lemperle sert comme Médecin en chef d’AscentX Medical, Inc., et comme Conseiller Médical en Chef à Hafod Bioscience B.V. Il est aussi membre honoraire du Conseil consultatif chinois de recherches en chirurgie plastique et esthétique.

Le Docteur Lemperle vit avec sa femme à Francfort / Main en Allemagne.