Portrait d'un homme traçant une représentation vectorielle sur une vitre en verre

Modifications corporelles esthétiques grâce aux forces de pression et de traction

Pour la correction esthétique de certaines parties du corps, la médecine recourt également à des forces de traction et de pression mécaniques générées par des extenseurs naturels ou des extenseurs spéciaux.

  • On retrouve un exemple de l'utilisation bénéfique des forces de pression naturelles dans le domaine de l'orthopédie. Dans ce cas, le médecin spécialiste met à profit la pression générée sur le pied par le poids du patient pour donner au pied une forme saine à l'aide de semelles orthopédiques.
  • Les appareils médicaux spéciaux agissant par étirement et tension (extenseurs, expandeurs) sont utilisés dans de nombreuses disciplines médicales. On distingue des extenseurs externes et internes (implantés).
    • Les extenseurs externes sont des appareils d’étirement orthopédiques reliés durablement ou provisoirement au corps et ce, de l’extérieur. Les exemples d'extenseurs retirables à tous moments sont nombreux. Ne citons ici que les appareils orthodontiques non solidaires de la dentition servant à la correction de défauts survenant au niveau des dents ou de la mâchoire (fig. 7).

      Les extenseurs externes reliés au corps sont utilisés pour l'allongement des membres. Ces appareils sont fixés de l'extérieur aux extrémités (par ex. à une jambe trop courte ou atrophiée) et vissés directement sur l'os. L'os, les muscles et les parties molles croissent et modifient ce faisant leur forme (fig. 8).
    • Les extenseurs implantés sont surtout utilisés dans la chirurgie de reconstruction, par exemple dans le cadre de la reconstruction de seins (après une amputation mammaire due à un cancer). Dans le cas décrit, les extenseurs sont des coussinets synthétiques au volume modulable implantés sous la peau de la patiente. Au cours de quelques mois, la peau croit suite à la pression continuelle exercée de l’intérieur par la prothèse mammaire, constituant ainsi une cavité. C'est dans cette même cavité qu'est inséré après retrait de l’extenseur (fig. 9) un implant permanent en silicone venant se substituer aux tissus mammaires amputés (fig. 10). Un extenseur sous-cutané implanté à un endroit adéquat (par ex. dans le visage) permet la production de tissus propres excédentaires pouvant être transplantés lors d'une opération à un autre endroit sans générer de rejet comme ce peut être le cas avec des tissus venant d'autres donneurs (fig. 11).
Extenseurs péniens de la gamme PeniMaster
Fig. 6a
Extenseurs péniens de la gamme PeniMaster.
Pénis avec un poids sphérique accroché à son extrémité
AbFig. 6b
Les extenseurs péniens de fabrication maison ne disposent pas des caractéristiques importantes de sécurité et de confort.
de pression et de traction

Appareil dentaire pour corriger le mauvais positionnement des dents

Fig. 7 
Appareil dentaire pour corriger le mauvais positionnement des dents.


Extenseur externe vissé à l'os de la jambe

Fig. 8 
Extenseur fixé de l'extérieur sur l'os de la jambe.


Extenseur sous-cutané destiné à l'implantation

Fig. 9 
Extenseur sous-cutané pour implantation.


Seins de femme dont un est sans mamelon avec une cicatrice

Fig. 10 
Extenseur sous-cutané implanté après amputation du sein suite au cancer.


Visage d'homme avec un bourrelet de peau au niveau du nez

Fig. 11 
Culture de peau grâce à un extenseur implanté en tant que préparation pour une opération faciale.